Fast and Curious

Cours d’histoire, Big Up à madame Tranchand (sait-on jamais, si elle vit encore elle peut me lire !) :

Le de Havilland Mosquito était un fabuleux bombardier britannique durant la 2eme guerre mondiale. Fabuleux car contrairement à ses petits copains, le de Havilland Mosquito avait la particularité d’être fabriqué en bois. En effet l’utilisation de contreplaqué lamellé de balsa et bouleau lui a valu de nombreux surnoms tels que “The wooden wonder” ou “The timber terror” et à permis à cet appareil d’être considéré comme le 1er avion furtif de l’histoire car difficilement détectable par les radars allemands. Génie. Mais ses avantages ne s’arrêtaient pas là. Il était aussi plus rapide et volait plus haut que les avions de la Luftwaffe grâce à ses 2 moteurs Rolls Royce V12. Pour toutes ces raisons, cet appareil a eu son petit succès ( la France en aura même utilisé une centaine) jusqu’en 1956 (Fin du cours d’histoire).

 

Passionné par cet appareil, Joe Harmon choisit comme projet d’étude de créer une voiture en utilisant le bois à la limite de l’impossible. Et quitte à faire une voiture autant en faire une qui ait de la gueule, pour paraphraser le docteur Emett Brown. Joe fera une supercar !

5 ans plus tard elle est opérationnelle. Avec un rapport poids puissance plus intéressant que ses congénères en aluminium (d’après Joe), ce bolide (un petit V8 quand même) utilise le bois du châssis au revêtement des sièges. Seules les pièces qui pour des raisons thermiques ou physiques ne pouvaient être remplacées sont restées en métal ou caoutchouc.

Une voiture bois est, outre les difficultés techniques, un exercice compliqué je trouve. Le bois apporte une chaleur, un naturel et une texture qui ne collent pas à ce qu’on attend du design d’une voiture, en particulier une supercar. Mais dans le cas de cet ouvrage on ne peut que saluer les prouesses et le travail réalisé. Qu’on trouve ce véhicule beau ou pas, il n’en est pas moins une véritable œuvre d’art. Au niveau des essences :

– Le châssis est constitié de plusieurs éléments en stratifié plié et moulé

– La carrosserie est un composite à base d’écorce de cerisier et de basalte.

Vous pouvez enlever votre main tremblante du chéquier car même un émir aurait du mal à se l’approprier, elle est unique. C’est une œuvre d’art qui aurait une place de choix s’il existait un musée international des œuvres bois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *