Cadeaux de Noël en bois.

Hey et si cette fois on s’y prenait un peu à l’avance ?
Je suis allé chercher sur les internets de quoi remplir le sapin pour pouvoir instagramer vos enfants dans votre intérieur scandinave et je suis tombé sur quelques pépites ! De rien.

Je commence par de faux appareils photos pour faire comme papa avec la sympathique marque Father’s Factory. L’histoire est jolie : Jimmy et Tammy ont émigré aux Etats-Unis. Ils y font leurs études dans le design et y fondent une famille. En 2014 Jimmy perd son emploi et décide de bricoler des trucs en carton pour ses 2 filles. Petit à petit il se prend au jeu et lance son atelier dans son garage (original), décide de faire profiter les autres enfants de ses créations et ça marche !

Father’s Factory propose également de vrais appareils photos numériques 5 et 8 MP avec possibilité de changer les lentilles. On fait clairement de meilleures photos avec nos téléphones, mais le but est de faire découvrir l’objet appareil photo en jouant et puis les appareils sont loin d’être moches.
4 modèles en noyer et cyprès dont un polaroïd (indisponible pour le moment), allant de 129$ à 219$ (environ 115 et 200€).


Plus proche de nous (géographiquement parlant), voici d’autres exemples en bois plein faits main : le 1er nous vient d’Ardèche et coûte 35€ (frais de port inclus) ici, le 2eme du Pays Basque et coûte 17€ (frais de port inclus) ici.

 


Retour aux bases avec les cubes. Pour ça, il existe une mine d’or (américaine bien sûr) : Uncle Goose.
Uncle Goose est un atelier Michiganais… Michiganois… du Michigan et ils rigolent pas avec les cubes. Ils en font pour tout. Les lettres bien sûr (23 langues oui madame), mais aussi les constellations, les planètes, les dinosaures et même « Les femmes qui ont osé« … Bref, il y a un choix trèèèès intéressant, éducatif et engagé. Engagé aussi dans la qualité et l’utilisation d’hêtre issue de forêt renouvelable.

Le petit plus : il est possible sur le site d’écrire ce que l’on veut pour se faire envoyer les lettres désirées.
Le petit moins : pour un pack French Blocks à 45$ vous aurez à débourser 71,45$ de frais de port soit 116.45$ en tout (environ 103€).
La bonne nouvelle : c’est qu’on peut en trouver en France dans certains magasins comme revedepan.com pour 41,10€ (frais de port compris) ou apiki.co.


Coté loisir créatif, je suis tombé sur Woody. Mouton fabriqué en bois du Jura qu’il faut habiller de laine naturelle de mouton.

C’est 28,90€ (frais de ports inclus) sur lesjouetslibres.fr.


Si vous voulez en faire un.e architecte ou un.e urbaniste vous pouvez opter pour ce petit village hongrois des bords du lac Balaton, qui comme tous le monde sait, est le plus grand lac de Hongrie, mais ça vous le saviez, je sais pas pourquoi je le précise puisque vous le saviez et que du coup cette information est complètement inutile pour votre culture générale.

Si le lac Balaton (que vous connaissez bien) c’est trop loin pour vous et que vous êtes comme moi plutôt un gros chauvin, allez voir sur Apiki, avec cet ensemble parisien. A quand la cité du vin, le pont de pierre et la tour Pey-Berland ?
Sinon, dans un style plus urbain Area Ware propose ses Blockitecture Big City Collector’s Set :

Là c’est du Sim City en beau et en bois. Ceci dit, le Blockitecture Big City Collector’s Set coloré coûte quand même 158£ (soit 179€ frais de port inclus) ici.
La version blanche coûte 85£ (96€ plus frais de port) ici. Heureusement il en existe de plus petits à 28£ (31,5€ + frais de port). Alors oui c’est cher, mais là on est presque sur un objet design.

D’ailleurs je le place là car c’est justement de l’art (interactif), mais malheureusement pas en vente :
« Le Sky village » de James Paulius. Ca se trouve au SPARK Brooklyn Children’s Museum et c’est un projet à la fois très esthétique et poétique où les enfants peuvent créer leur village dans le ciel sur un mur (qui est un ciel faut suivre).

 


Toujours pour faire comme papa ou maman (à ce propos, je vous donnerai des comptes Instagram et Youtube de femmes qui font des trucs vraiment canons), les outils en bois. 40,5€ (frais de port inclus) par ici.

 


Encore chez les Jouets Libres (rappelez vous, le mouton en laine), voici une sélection de jeux classiques remis au goût du jour, comme le jeux de dames qui devient « Mesdames & Messieurs » (j’adore le nom) ou La cour du roi (jeu d’échecs) ou enfin le Tik-Atak (morpions). Ces jeux, en plus d’être malins utilisent des encres labelisées Imprim’Vert (check), du bois de charme de forêts gérées durablement (check) et du coton bio GOTS (et re-check).


Et en parlant de morpion : 25€ ici


Retour au lac Balaton pour créer de nouvelles espèces de poissons. Voici des puzzles de poissons aimantés faits main par des hongrois handicapées ou socialement défavorisées. C’est produit par la marque EPERFA (comme le village-des-bords-du-lac-Balaton), qui en plus de faire travailler des personnes en difficulté utilise du bois local et de petites entreprises locales. 38€ (plus frais de port) ici.


Ensuite, pour préparer l’été prochain (et pourquoi ne pas louer une petite maison au bord d’un grand lac de type Hongrois ?), voici des petites sandales de bois un peu comme des gétas japonaises qui laissent des empreintes d’animaux sur le sol. En vente pour 9.95€ ici.


Un joli projet pour les 3 – 7 ans : Cubetto.
Cubetto est un petit robot qui roule avec un boitier bois, livré avec un board et des tapis de circuits. Il permet aux enfant de s’initier au code sans utiliser d’écran avec des commandes très simples comme aller tout droit, tourner etc… Inspiré de la pédagogie Montessori, ça leur permet d’utiliser la logique, la réflexion et l’imagination. Pour se le procurer c’est sur le site de Primo pour 227€ (frais de port inclus).


Enfin pour la déco de la chambre, Le prénom en bois vous propose de découper n’importe quel prénom à la demande pour environ 15€ (suivant la longueur du prénom).

 

Un très bon Noël à vous et aux habitants des bords du lac de Balaton. Et pour rappel, j’avais fait un article l’année dernière sur des jouets en bois, donc si vous voulez en voir plus c’est par là : http://iwoodlike.fr/?p=548

Crédit photo couverture : Kieran White
PS : malheureusement cet article n’est pas sponsorisé par l’office du tourisme du lac Balaton.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *